Bien Voire Pour Mieux Vivre ...

oeil

 

  • La Myopie
  • Hypermétropie
  • Astigmatisme
  • Presbytie

tour Vision du Myope non corrigé avec des verres divergents

La myopie correspond à un œil trop long ou trop puissant, ce qui est le cas du myope. Les rayons lumineux convergent devant la rétine et le cerveau reçoit une image floue. Conséquence de cette situation : la vision au loin est trouble et pour lire, par exemple, le texte doit être fortement rapproché. La correction passe alors par un verre concave qui diminue la puissance de l'œil et transporte le foyer image sur la rétine en faisant diverger les rayons.

myope L'Oeil Myope corrigé avec un verre concave

Les différentes amétropie de la vision

doc Vision de l'hypermertrope en lecture

L'hypermétropie, elle, se caractérise par un œil trop court, ou pas assez puissant. Les images se forment derrière la rétine, le cerveau reçoit donc une image floue. Les personnes hypermétropes ont souvent une grande difficulté à voir de près avec netteté. Maux de tête et larmoiements accompagnent souvent ce trouble, surtout chez les jeunes. Ici, c'est un verre convexe qui permettra d'augmenter la puissance de l'œil et de ramener le foyer image sur la rétine en faisant cette fois converger les rayons.

hypermetrope L'oeil hypermétrope corrigé avec un verre convexe

Les différentes amétropie de la vision

tourLa vision de l'astigmate non corrigé

L'astigmatisme est un défaut de la courbure de la cornée ou du cristallin qui agit sur un axe, horizontal, vertical ou oblique et dénature ainsi la vision, aussi bien de près que de loin. L'astigmate confond souvent des lettres qui se ressemblent et voit les objets plus ou moins déformés. La plupart du temps ce défaut est associé avec une myopie ou une hypermétropie. Dans ce cas, un verre torique permettra de rétablir la bonne perception des formes et leur netteté.

astigmateL'oeil astigmate corrigé avec un verre torique

Les différentes amétropie de la vision

test Vision du presbyte en vision de près

La presbytie correspond à une perte de flexibilité inévitable du cristallin. Avec l'âge, la capacité d'adaptation de ce dernier se dégrade et l'œil voit moins bien les objets proches. Il faut alors tenir le journal toujours plus loin pour distinguer les lettres avec netteté… À partir de 40 ans, ce problème nous guette tous, à des niveaux variables évidemment ! La solution passe par un verre plus convergent pour compenser le manque d'accommodation du cristallin.

presbyteL'oeil presbyte corrigé avec un verre convergent

Les différentes amétropie de la vision